Je veux parler de la vraie Madame Figaro, celle dont c'est le patronyme, et dont je ne parle ici que trop tardivement.
Celle à qui la société à la marque du même nom a voulu interdire l'usage de son nom sur son site internet avant de se prendre une volée de bois vert sur les réseaux sociaux (phénomène connu sous le nom d'effet Streisand).
Avant de se raviser partiellement en publiant un communiqué peu élégant dans lequel elle prétendait qu'un courrier d'avocat ne devait pas être compris comme une démarche impérieuse, tout en révélant le prénom de Mme Figaro, que celle-ci ne voulait justement pas utiliser sur le web.
Avant de se raviser définitivement.
Fin de l'histoire, Mme Figaro peut utiliser son patronyme.

Plus sur le sujet :